vendredi 12 janvier 2018

Chronique | Les Démons de Dexter

Auteur : Jeff Lindsay
Edition : Points
Parution : 2009
Pages : 378
ISBN : 978-2-7578-5802-8

Quatrième de couverture :

Le jour, Dexter Morgan est expert judiciaire à la police de Miami; la nuit, il se transforme en tueur en série. Pas n'importe lequel, notez bien : un serial killer justicier qui ne tue que ceux qui le méritent. Un double meurtre particulièrement sordide laisse pourtant notre cher Dexter fort perplexe : serait-il confronté à plus fort que lui ? 

Avis personnel :

Après un échec cuisant auprès de la série télévisée, je me lance avec perplexité dans la saga littéraire. Et, Oh! Surprise! J'ai bien mieux apprécié.

Le personnage principal est complexetouchant malgré lui et atypique. Expert judiciaire le jour, tueur en série la nuit, Dexter n'est pas vraiment humain, il feint ses émotions et se réfère à ce qu'il a vu ou lu pour faire sa propre vie. Il a besoin d'une couverture pour cacher sa vraie nature et pour ça, il va bientôt se marier. Beau-père de deux enfants qui sont comme lui, il tente de leur offrir la même éducation que lui et pour ça, la première leçon c'est : "ne pas se faire prendre" et avoir l'air normal parce que quand les humains cherchent un coupable, ils se tournent tout de suite vers ceux qui ont l'air méchant.

Dans ce tome, Dexter n'est plus le traqueur mais la proie ! Son Passager Noir, sorte d'ombre qui l'aide habituellement dans ses enquêtes a mystérieusement disparu. Alors en proie au doute, il va devoir se poser des questions à propos de ce dernier. Pourquoi lui et d'autres ont cette ombre ? Le gros du tome repose là dessus et sur cette personne qui ne cesse de le suivre à la trace..

Étonnamment, Dexter m'a semblé plus humain avec ses enfants qu'avec sa femme. Avec cette dernière, il doit jouer, il est comme un automate alors qu'avec eux, il cherche vraiment à les aider. Il est le seul à les comprendre.

Au début de ma lecture, j'ai eu un peu de mal avec le choix de narration fait. Dexter est le narrateur mais il a souvent tendance à parler de lui à la troisième personne, ce qui m'a valu d'être un peu perdu. Mais, c'est parfaitement en accord avec le personnage, le choix est judicieux. Le lecteur jour alors le jeu et se familiarise avec le personnage. C'est en accord avec cet homme si particulier dans une vie pas si ordinaire que cela.

Le contraste avec les pensées de Dexter et sa vie quotidienne sont saisissants et surprenants. Sa pauvre femme, Rita, a trois psychopathes sous son toit et n'en sait rien même si elle a pu en avoir un petit aperçu grâce à ses deux chers enfants. Rita, c'est un peu l'humaine stupide et typique (blonde qui plus est) qui ancre le lecteur dans la réalité.

Dexter feint d'être comme tout le monde mais il ne joue plus quand son Passager Noir le quitte subitement. Sa vie devient alors morne et insipide et le lecteur comprend alors l'importance et la place qu'à ce drôle de Passager. Ironie du sort avec la façon dont ce dernier revient à Dexter, il faut le lire pour le croire et en rire! Parce que oui, j'ai pas pu m'empêcher d'en rire, et de tout de suite aller le raconter à mon compagnon qui a bien rit lui aussi!

Je vous parle peu ou presque pas de ce fameux individus qui le suit à la trace ni même des enquêtes sur lequel travail Dexter, tout simplement parce que le fil rouge de ce tome est Dexter et son Passager Noir. Les enquêtes et cet homme mystérieux sont bien là et répondent à des questions à propos de ce sujet. Je vous laisse donc découvrir tout ça par vous-mêmes ;)

Je me dois également de vous préciser que lire ces tomes dans l'ordre n'a pas de réelle importance, puisque je n'ai pas encore lu ni le un ni le deux et j'ai pourtant totalement cerné le personnage et son univers!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow Me @ludivine_cutie