mercredi 13 septembre 2017

Chronique | Eternels, Evermore


Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2009
Pages : 342
ISBN : 978-2-7499-1110-6


Quatrième de couverture :

Avant l'accident, Ever Bloom était une adolescente populaire et joyeuse. Quand elle perd toute sa famille dans cet épisode tragique, elle reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens et de connaître leur vie simplement en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact des élèves du lycée qui la regardent comme une chose bizarre... Jusqu'au jour où elle rencontre Damen Auguste.

Damen est mystérieux et d'une beauté inquiétante. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c'est à Ever qu'il s'intéresse. Or c'est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d'où il vient. Damen n'est pas un simple mortel, Ever en est certaine. Elle sait aussi qu'elle est profondément et irrésistiblement attirée par lui.

Avis personnel :

Le tome six de cette saga traîne depuis plusieurs années maintenant dans ma PAL et j'ai décidé d'en finir. Seulement, j'ai eu besoin de relire les premiers tomes afin de me remettre l'histoire en tête, histoire que j'avais complètement oublié. Me revoilà partie pour les aventures d'Ever et Damen.
Ever, c'est la jeune fille de seize ans, lycéenne, elle est malheureusement orpheline depuis peu et voit sa sœur décédée régulièrement apparaître dans sa chambre. Elle vit avec sa tante, pas du tout prête à éduquer une ado, ado ayant une particularité puisqu'elle peut lire la pensée des gens. Damen, c'est le petit nouveau du lycée dont personne ne connaît rien, il a toutes les filles du lycée à ses pieds mais se tourne vers celle qui est le plus dans l'ombre, Ever..
Alyson Noel nous propose une lecture simple et fluide, très rapide de par sa plume et sa longueur. C'est une écriture à la première personne du singulier, ce que j'affectionne tout particulièrement. Il y a quelques similitudes avec Twilght d'après moi, en fait Ever est un peu le personnage d'Edward à certains égard ! Elle peut lire les pensées des gens sauf dans celle de Damen, Damen qui est un être immortel etc.
Je conseillerai vivement cette lecture pour de jeunes adolescents entre douze et dix-sept ans et à tout ceux qui affectionnent les histoires jeunesses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Follow Me @ludivine_cutie