vendredi 21 juillet 2017

Auteur : Franck Thilliez
Edition : Pocket
Parution : 2013
Pages : 823
ISBN : 978-2-266-24321-6


Quatrième de couverture :

Lancée à un train d'enfer ou s'approchant silencieusement, la mort chemine sur des rails sanglants. Vieux Lille, Paris, banlieue...Terminus. Aller simple pour folie criminelle. Le commissaire Sharko ne voyage pas léger. A chaque arrêt : la mort. Lente. Brutale. Barbare. Réunies ici pour la première fois, ses deux premières enquêtes au cœur des ténèbres, où le miel et les larmes ont l'amertume du sang à jamais répandu.

Avis personnel :

Je découvre ce genre pour la toute première fois et je pense avoir fait le bon choix en jetant mon dévolu sur Franck Thilliez grâce à l'un de mes amis. C'est un auteur qui fait beaucoup de bruit sur la blogosphère ces derniers temps et je comprends mieux pourquoi.

J'ai découvert l'univers terrifiant de Franck Thilliez. N'étant pas friande de meurtres sanglants, je ne pensais pas vraiment aimé le genre de cet auteur. Je pensais être effrayée en lisant ce livre, et lisant la première scène de crime j'ai eu un peu de mal (je l'avoue). Mais ça m'est passé et sans appréhension, j'ai continué ma lecture avec délectation.

Le personnage principal, le commissaire Sharko est un homme brisé, mettant corps et âme dans son métier afin d'oublier le désastre de sa vie personnelle. Les deux enquêtes dans lesquelles nous sommes plongées nous montrent sa hargne de vengeance sur la vie. Il combat tout autant ses démons intérieurs que les assassins que la vie en elle-même. Les deux enquêtes qu'il fait aboutissent à deux assassins démoniaques avec chaque fois une intrigue bien ficelée.

L'auteur a une plume très appréciable. Son art de la description est tel que nous sommes immergés dans notre lecture jusqu'au bout. Je vous conseil vivement ce livre pour découvrir ce genre si vous ne le connaissez pas encore ou si vous êtes un grand fan du genre qui n'aurait pas encore découvert ce grand auteur.

samedi 8 juillet 2017





Auteur : Lorris Murail
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : 2012
Pages : 478
ISBN : 978-2-266-21614-2


Quatrième de couverture :

Le cours de l'histoire s'est inversé.
Désormais, les Maîtres noirs règnent sur le monde.

A seize ans, Mari, esclave blanche née sous le soleil de l'Afirik, part à la découverte du Septentrion, le continent qui a vu naître les siens.

Menée par l'ingénieur Penda et le capitaine Diaker, l'expédition s'aventure dans les terres sauvages du Nord. Très vite, le rêve des explorateurs s'effondre : dévasté par la Peste, pillé par les colons afirikains, le pays franche est loin de ce que Mari avait imaginé... Et l'hiver approche...

Avis personnel :

Après une très longue absence de chronique sur ce blog, je vous retrouve pour vous parler de ma seconde lecture de Lorris Murail. Seconde oui, c'est un second tome.. Mais non, je n'ai pas lu le premier tome (encore).

Ouvrez donc ce livre et découvrez une uchronie assez originale. C'est-à-dire que vous aurez affaire à une réalité inversée. Ici, vous vous retrouverez avec le peuple blanc exploité par les noirs. Dans ce monde, ce sont les blancs qui sont vus comme des singes, des macaques, des inculturés et non socialisés.. Et je peux vous dire que ça change vraiment de notre Histoire, c'est vraiment intéressant et super ludique. L'auteur nous donne pleine réflexion sur le racisme lié à la couleur, l'homosexualité ou encore la place de la femme dans la société. En effet, c'est assez étrange de se retrouver dans un monde où les blancs sont considérés comme les noirs à une certaine époque.

Concernant les personnages, je les ai trouvés bien poussés. Ils ont chacun une histoire. Mari est une jeune femme amoureuse d'un noir et ancienne esclave. Birayma est ingénieur noir passionné par les croquis futuristes d'un blanc. Ils partent donc de l'Afirik ensemble en expédition vers le Septentrion, le pays natal de Mari.

L'intrigue est vraiment intéressante, c'est la première fois que je lis une uchronie et ce fût une bonne découvrete. J'ai hâte de pouvoir en lire de nouveau !

Follow Me @ludivine_cutie