dimanche 17 décembre 2017

Auteur : George R.R. Martin / T. Patterson / D. Abraham
Edition : Dargaud
Parution : 2015
Pages : 128
ISBN : 978-2-205-07290-7


Quatrième de couverture :

L'HIVER VIENT. Telle est l'austère devise de la Maison Stark, qui gouverne le fief le plus au nord du royaume des Sept Couronnes. Eddard Stark de Winterfell a juré allégeance au Roi Robert, dans la lointaine capitale de Port-Réal, et règne en son nom sur le Nord, où sa famille vit en paix : Catelyn, sa fière épouse ; ses fils, Robb, Brandon et Rickon ; ses filles, Sansa et Arya ; ainsi que son fils bâtard, Jon Snow. Bien plus au nord, au-delà du gigantesque Mur, vivent de cruels Sauvageons et bien pire encore - des choses peu naturelles, reléguées au rang de mythes durant les siècles d'été, mais qui se révéleront bien trop réelles et dangereuses au changement de saison.

De l'autre côté du Détroit, le prince Viserys rêve de reconquérir le trône de Westeros. Héritier de la Maison Targaryen, qui régnait autrefois sur l'ensemble des Sept Royaumes, il achète la loyauté d'une armée de barbares dothrakis avec la seule monnaie d'échange qu'il lui reste: sa sœur, la superbe et innocente Daenerys.

Avis personnel :

Enfin, je termine à nouveau une saga littéraire ou au moins les tomes déjà parus en librairie. J'espère qu'il y aura une suite, ça n'aurait pas de sens sinon.

Au travers de sa lecture, le lecteur ressent l'envie profonde de créer une adaptation fidèle de la part de D.Abraham et T.Patterson. Les planches sont sombres et bien construites avec une place beaucoup plus importante pour les dessins.

Parfaite pour les fans de la série télévisée, cette saga me semble un bon compromis pour rester dans l'univers entre deux saisons. Cependant, pour une personne autre, je ne vois pas vraiment l'intérêt sauf si vous préférez lire les comics plutôt que de regarder la série télévisée.


Ma dernière vidéo :

lundi 27 novembre 2017

Auteur : Anne Perry
Edition : 10/18
Parution : 2016
Pages : 386
ISBN : 978-2-264-06877-4

Quatrième de couverture :

Le cadavre d'un inconnu est repêché dans la Tamise. Alerté par le chef du service des douanes, le commandant William Monk, de la police fluviale, constate que le noyé a également reçu une balle dans le dos. L'homme, un faussaire, s'est évadé alors qu'il était sur le point d'être interrogé par des douaniers. Mais alors que l'enquête entraîne Monk dans l'univers trouble de la contrebande, une partie de son passé oublié lui est révélée. Et l'ingérence d'un vieil ennemi déterminé à assouvir sa vengeance pourrait bien lui coûter sa carrière et sa vie. Le soutien et les efforts de ses amis seront-ils suffisants pour sortir Monk de ce mauvais pas ?

Avis personnel :

Je découvre enfin la plume d'Anne Perry et je dois dire que j'ai bien apprécié ma lecture. Nous entrons donc dans un roman avec deux points de vue.

Le premier et le plus important est celui de Monk, le commandant de la police fluviale qui a oublié une partie de sa vie suite à un fâcheux accident. C'est un personnage sérieux qui a peu d'amis mais de vrais amis. Il a une femme merveilleuse qui ait un réel pilier pour lui. Elle le soutient et croit en lui. Le second point de vue est celui de Beata, la veuve d'un juge très réputé. J'avoue ne pas avoir bien compris au départ la nécessité de ce point de vue étant donné son rôle assez secondaire, heureusement pour moi on le comprend assez rapidement.

Le commandant Monk va devoir enquêter sur le meurtre d'un évadé qui allait être interrogé par les douanes. Le chef des douanes étant McNab, un homme qui semble haïr Monk sans que le lecteur et le commandant ne sachent pourquoi. McNab semble aussi s'amuser du fait que ce dernier ait oublié des événements passés. Le roman est empreint de peu de personnages au final mais tous ont une utilité.

L'intrigue de ce roman est assez simple de base mais les difficultés qui sont donnés aux personnages et à cette intrigue au fur et à mesure change la donne. D'ailleurs, quand Monk se retrouve dans une situation critique, le lecteur ne voit pas plus que les personnages comment le sortir de ce mauvais pas le piège étant bien rôdé, mais quand vient sa libération, ça se joue si vite que j'ai été déçu de cette facilité et de cette vitesse. Heureusement, par la suite le lecteur fait une autre découverte et j'ai de la chance, étant encore nouvelle dans ce genre de lecture, j'ai encore l'effet de surprise sur le "méchant" de l'histoire. Je ne le découvre pas dés le début et c'est tant mieux !

En conclusion, j'ai bien aimé ma lecture et je découvrirai le reste des enquêtes de Monk avec grand plaisir !

lundi 13 novembre 2017

Auteur : Paulo Coelho
Edition : Anne Carrière
Parution : 1994
Pages : 247
ISBN : 978-2-910-18813-9

Quatrième de couverture :

L'Alchimiste est le récit d'une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Dans le désert, initié par l'alchimiste, il apprendra à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par dessus tout, à aller au bout de son rêve.

Avis personnel :


Ce conte philosophique est ma première lecture avec cet auteur et je suis conquise. C'est doux, c'est simple et parfois enivrant.

Santiago, notre berger ou "le jeune homme" part à la quête de sa Légende Personnelle. De là, il va vivre milles aventures et péripéties et tout autant de personnages avant de trouver ce qu'il cherche. C'est un garçon charmant, qui est plutôt heureux dans sa vie. Gentil, parfois naïf, il ne semble pas en vouloir bien longtemps à la Vie qui lui impose de bien malheureux incidents qui en freinerait plus d'un. Au contraire, les signes ne trompent pas, et il continue sur sa lancée.

Doux, élégant et poétique, ce conte nous entraîne en Andalousie puis en Egypte. Le lecteur voyage et rêve avec Santiago. Parfois, redondent, le récit fait part du bonheur absolu tant recherché par l'homme. La quête d'un trésor attendu trouvé par celui qui ira au bout de sa Légende Personnelle. 

Les personnages ne sont pas poussés dans la description, mais ce n'est pas un problème, l'important étant dans le récit en lui-même. Le lecteur prend conscience que parfois le bonheur est à portée de mains mais nous ne le voyons pas.

Simple et rapide, cette lecture donne une pause dans notre quotidien et, outre le côté religieux que l'on peut croiser, j'ai vraiment été transporté du début à la fin.

mercredi 8 novembre 2017

Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2012
Pages : 380
ISBN : 978-2-7499-1606-4

Quatrième de couverture :

Enfin libérés de leurs ennemis, Ever et Damen se lancent dans une dernière quête : trouver l'élixir qui leur permettrait d'accéder à l'avenir radieux auquel ils aspirent depuis toujours. Mais leurs recherches vont les mener sur un terrain dangereux, au cœur de l’Été Perpétuel... un marais sinistre et hostile qui les confronte aux fantômes de leur passé.

C'est dans ce lieu qu'Ever et Damen vont découvrir les origines de leur passion et la raison de leur lien si profond : une histoire tragique qu'ils n'auraient jamais pu imaginer. Tout est alors remis en cause, même leur immortalité. Leur amour restera-t-il à cette ultime épreuve ?

Avis personnel :

Enfin, je termine une saga depuis longtemps commencée ! Malgré des premiers tomes lents en besogne, je me rabiboche avec cette saga au dernier tome. Je pense même pouvoir annoncer qu'il s'agit de mon préféré.

En effet, les personnages qui m'agaçaient auparavant ont évolués et semblent plus matures. Notamment Ever qui se retrouve à devoir vivre une expérience qui la grandît et qui ne peut être faite qu'une fois prête. Elle a plus de considérations envers les autres personnages et a un point de vue plus éloignés sur la situation qu'elle est en train de vivre. Tous les personnages ont une place dans l'histoire, aucun ne reste en plan.

Le problème qui la sépare de Damen depuis plusieurs tomes déjà et qui commençait sérieusement à être lassant est résolue d'une manière que j'apprécie beaucoup. Je ne m'attendais pas à cela, et je suis plutôt contente de ça. Les choses changent, et tout revient dans l'ordre. Une page se tourne.

Concernant le style d'écriture, Alyson Noël a toujours une plume simple et rapide à lire ce qui peut permettre aux débutants en fantastique (environ entre 12 et 14 ans) d'apprécier d'autant plus cette lecture. Evidemment, les plus grands peuvent l'apprécier également mais ce n'est pas le premier livre que je conseillerai pour vous ;)

dimanche 5 novembre 2017

Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2011
Pages : 360
ISBN : 978-2-7499-1499-2

Quatrième de couverture :

Depuis la mort de Roman, Ever est traquée par Haven, qui maîtrise à présent ses nouveaux pouvoirs d'immortelle. Prête à tout pour venger son amant, Haven tente de briser le lien éternel qui unit Ever et Damen.

Ever va devoir faire face à une cruelle révélation, et affronter la plus terrible des adversaires : la personne qui la connaît le mieux au monde. Puisant dans ses dernières ressources pour surmonter cette nouvelle épreuve, elle se découvre des dons qu'elle ignorait posséder...

Pourra-t-elle se résoudre à sacrifier celle qui fut son amie pour sauver son âme sœur ?  Au cœur de la tourmente, Ever saura-t-elle rester fidèle à ceux qui lui sont les plus chers ?

Avis personnel :

Je continue sur ma lancée pour cette saga, heureuse d'en avoir bientôt terminé une ! Dans ce tome, les personnages semblent de plus en plus évoluer surtout en ce qui concerne Haven. De l'ombre, elle est passée sous les feux des projecteurs, plus jolie, immortelle, froide et assoiffée de vengeance.

Le triangle amoureux dont je vous parlais précédemment m'a vraiment ennuyé au début, laissant des longueurs dans l'histoire et Ever de son côté se pose beaucoup trop de questions d'après moi..

Mais heureusement, Haven met du piquant dans le récit ! Elle est folle et ne compte pas laisser Ever tranquille. C'est grâce à elle que l'histoire bouge. Concernant le triangle amoureux, il disparaît vers la fin - ainsi que les questions et c'est tant mieux.

J'ai terminé ce livre avec plus de plaisir que les précédents, la plume est toujours aussi simple et fluide. Cependant, je regrette que le principal problème du couple Ever/Damen soit toujours présent depuis quatre ou trois tomes.

jeudi 2 novembre 2017

Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2011
Pages : 330
ISBN : 978-2-7499-1388-9

Quatrième de couverture :

Dés qu'Ever révèle à son amie Haven sa nouvelle condition d'immortelle, celle-ci devient incontrôlable. Obsédée par ses pouvoirs extraordinaires, elle dévoile leurs secrets, mettant en péril leur monde caché, l'Eté perpétuel.

Ever doit aussi se concentrer sur le sort qui la lie par erreur à son ennemi de toujours, Roman. Elle se plonge dans la magie pour trouver un antidote à l'irrésistible force qui l'éloigne chaque jour un peu plus de son âme soeur Damen. Mais Roman met en oeuvre une machination diabolique pour les détruire...

A deux doigts de baisser la garde, Ever trouvera-t-elle la force de se libérer de la malédiction avant d'être séparée de Damen à jamais ?

Avis personnel :

Le dernier tome lu n'était pas vraiment un coup de cœur et celui-ci ne rattrape pas le coup malheureusement...

Nous retrouvons effectivement un triangle amoureux, dit plus ouvertement et c'est un peu lassant. Jude est un personnage que nous découvrons un peu plus dans ce livre, ça place est un peu plus précise et il n'est plus mis à l'écart comme le tome précédent. Ever quant à elle, est le genre de fille qui croit aimer un garçon plus que sa propre vie, mais son coeur bat également pour un autre... Cette dernière m'a exaspéré. Elle croit tout savoir sur tout et n'apprend pas de ses erreurs. Elle est trop fière pour avouer ses fautes et demander de l'aide.

Je suis donc encore une fois déçue de cette lecture, il n'y a toujours pas de solution pour le principal problème de Damen et Ever et je commence à trouver ça long, le problème étant déjà là depuis presque deux tomes !

Alors certes, la lecture est toujours aussi rapide et sans prise de tête mais je ne la conseillerai pas pour des adultes à la recherche de fantastique / jeunesse parce que c'est beaucoup trop simple d'après moi.

Ma dernière vidéo :


mercredi 18 octobre 2017

Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2010
Pages : 333
ISBN : 978-2-7499-1303-2


Quatrième de couverture :

Après avoir traversé de nombreuses vies antérieures et anéanti ceux qui cherchaient à le détruire, Ever et Damen ne s'attendaient pas à devoir affronter le plus dangereux ennemis : une puissante malédiction qui menace de les séparer à tout jamais.

Déterminée à briser ce charme, Ever se plonge dans la magie et obtient l'aide inattendue de Jude, un séduisant jeune homme au passé obscur. Alors que son âme soeur s'éloigne d'elle pour la protéger, le lien qui l'unit à Jude devient plus fort.

Ever croyait qu'elle et Damen étaient faits l'un pour l'autre... mais si le destin leur réservait un sort différent ?

Avis personnel :

Nous nous retrouvons encore une fois pour parler de la saga Eternels d'Alyson Noel, j'en suis désormais au troisième tome et j'accroche de moins en moins...

Ever et Damen n'avancent pas dans leur relation, ils stagnent et les difficultés qu'ils trouvent semblent être toujours les mêmes. En plus, il faut avouer qu'ils trouvent un peu facilement une solution à leurs problèmes. Nous avons dans ce tome, un nouveau personnage Jude. Ce dernier apporte du nouveau à l'histoire et c'est dommage qu'on ne le voit pas plus même si je redoute quelque peu le triangle amoureux désormais..

C'est donc un tome très décevant pour moi de par son manque d'évolution. La plume est fluide et la lecture rapide. Ce serait une lecture idéale pour des ado ou pré ados fans de genre fantastique jeunesse.

jeudi 12 octobre 2017

Auteur : Maxime Chattam
Edition : Le Livre de Poche
Parution : 2013
Pages : 493
ISBN : 978-2-253-17359-5


Quatrième de couverture :

L'invasion d'Eden est imminente. Pour défendre la cité et déjouer les plans maléfiques de la reine Malronce, il n'y a plus d'autre choix : il faut combattre. Les Pans doivent alors développer leurs pouvoirs, affronter Cyniks et Gloutons dans une guerre sans merci, braver le Raupéroden, dont la vraie nature, comme de la reine Malronce, leur restera très longtemps inconnue.
C'est l'épreuve ultime pour Matt, Ambre et Tobias, qui doivent apprendre la vie en commun, la politique, et aussi le lien vital et salvateur qu'il faut préserver avec la nature. Pour survivre, pour que le monde change, et que renaisse l'espoir.

Avis personnel :

C'est avec un grand plaisir que je replonge tout naturellement dans la saga Autre-Monde de Maxime Chattam qui n'a pas changé sa plume ni son talent. Son imagination est débordante et ne demande qu'à être exploité ! L'univers qu'il a réussi à créer émerveille autant qu'il effraie et c'est ça qui est bon.

Les protagonistes sont attachants et courageux, ils n'ont pas pour habitude de se laisser abattre. Ambre notamment, est une jeune femme digne d'une  héroïne. Elle fait face sans broncher à de grands risques pour sauver son peuple.

La cohésion de ce roman fait plaisir à lire, l'intrigue est fluide et avance rapidement et nous avons les réponses à nos questions. D'ailleurs, ce que nous y apprenons est bon et bien pensé même si je me suis clairement doutée de cette révélation, digne d'une fin de trilogie!

Attendez-vous à de nombreuses péripéties et l'aventure est au rendez-vous!

Ma dernière vidéo:

mardi 10 octobre 2017


Auteur : Anna Todd
Edition : Le Livre de Poche
Parution : 2016
Pages : 857
ISBN : 978-2-253-19459-0


Quatrième de couverture :

Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait s'arranger. Jusqu'au moment où Tessa découvrez les secrets du passé d'Hardin, qui la bouleversent. Elle savait qu'il pouvait être cruel, mais à ce point... Est-il vraiment l'homme dont elle est tombée éperdument amoureuse, ou ment-il depuis le début ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de leurs nuits passionnées trouble son jugement. Tessa n'est pas sûre de supporter une autre promesse non tenue, mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, et qu'il peut perdre Tessa. Il sait aussi qu'il faut parfois se méfier de ses amis. Il veut se battre pour elle, mais pourra-t-il changer par amour ?

Avis personnel :

C'est à nouveau à une vitesse flagrante que j'ai pu terminer ce livre d'Anna Todd..

Je dois avouer que le fait que l'auteur ait intégré le point de vue d'Hardin dans cet ouvrage m'a beaucoup plu. C'est un renouveau qui fait vraiment plaisir. De plus, je ne peux qu'affirmer que ça rend ce personnage plus humain et ça m'a permis de mieux le comprendre dans ses choix et dans sa façon d'être.

La lecture est toujours aussi fluide malgré les longueurs qui s'éternisent dû aux répétitions disputes/réconciliations. C'est de la romance, c'est plus ou moins normal mais c'est lassant. D'autant plus que je n'ai pas trouvé de réelles évolutions dans les relations des personnages. Hardin et Tessa en sont toujours au même point et ne semblent pas vraiment vouloir apprendre de leurs erreurs.

Je dois toutefois admettre que le personnage d'Hardin à quant à lui, beaucoup évolué ! Il comprend qu'il doit faire des efforts pour la femme qu'il aime mais c'est alors Tessa qui freine leur relation..

Je ressors de cette lecture déçue, surtout de la fin qui nous laisse beaucoup moins pantelante que le premier tome - l'auteur avait mis la barre très haute il faut le dire. C'est toujours addictif mais moins que le premier tome. Je ressors de ma lecture avec un sentiment de bonne lecture simple et rapide mais je ne vais pas courir sur le tome trois pour l'instant.

lundi 25 septembre 2017

Auteur : Anna Todd
Edition : Hugo et Compagnie
Parution : 2015
Pages : 594
ISBN : 978-2-755-61733-7


Quatrième de couverture :

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit-ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux...
Mais ça, c'était avant qu'il ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un "p... d'accent anglais!". Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.

Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui,
elle perd tout contrôle.

Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque...
Initiation, sexe, jalouse, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

Avis personnel :


Je suis un peu confuse après cette lecture. Ai-je aimé ? Ai-je détesté ? Tout ce que je sais c'est qu'elle ne m'a pas laissé indifférente..

Concernant l'intrigue en général, il n'y a rien de bien original, c'est un scénario vu et revu. Hardin fait office de beau gosse rebelle, hyper craquant et inaccessible. Tessa, c'est la petite fille rangée qui est toujours vierge. Il y a d'ailleurs beaucoup de "Je t'aime, Moi non plus" et c'est assez agaçant à certains moments. Il y a également beaucoup de similitude avec la saga 50 shades (il cauchemarde la nuit et les seuls fois où il dort bien c'est quand elle est là, elle est maniaque du contrôle...).

Hardin est un jeune homme très tourmenté qui se cache derrière le sarcasme et la méchanceté. Un jour il va aimer Tessa, le lendemain va lui dire le contraire. Il est extrêmement déconcertant, voire incompréhensible parfois. Les mots grossiers et crû qu'il utilise régulièrement font partie majeur de son langage, chose que j'ai encore beaucoup de mal à assimiler. Toutefois...

Durant cette lecture, Anna offre une plume simple qui vise une lecture rapide abandonnant le lecteur à une totale addiction. Les chapitres défilent sans qu'on ne puisse y faire quoi que ce soit. J'ai pu m'imprégner de Tessa, j'ai ris avec elle, j'étais triste en même temps qu'elle et tant d'émotions m'ont suivis pendant ma lecture que je crois avoir été emporté par l'auteur, happé serait peut-être même un terme plus juste.

Une lecture addictive oui, basique dans son ensemble certes mais jamais ennuyante ! Quand arrive la fin, le lecteur est à bout de souffle, il sait qu'Hardin a quelque chose à cacher, il le sait mais il ne peut vraiment pas s'attendre à ce qu'il va découvrir. J'ai été dérouté, je suis restée hébété, sans voix, dans une incompréhension totale. Certains morceaux du puzzle se sont mis en place mais beaucoup de questionnement viennent à l'esprit du lecteur.

En d'autres termes, j'ai été estomaquée par cette lecture !

vendredi 22 septembre 2017

Auteur : George R.R. Martin / T. Patteron / D. Abraham
Edition : Dargaud
Parution : 2015
Pages : 128
ISBN : 978-2-205-07220-4


Quatrième de couverture :

L'HIVER VIENT. Telle est l'austère devise de la Maison Stark, qui gouverne le fief le plus au nord du royaume des Sept Couronnes. Eddard Stark de Winterfell a juré allégeance au Roi Robert, dans la lointaine capitale de Port-Réal, et règne en son nom sur le Nord, où sa famille vit en paix : Catelyn, sa fière épouse ; ses fils, Robb, Brandon et Rickon ; ses filles, Sansa et Arya ; ainsi que son fils bâtard, Jon Snow. Bien plus au nord, au-delà du gigantesque Mur, vivent de cruels Sauvageons et bien pire encore - des choses peu naturelles, reléguées au rang de mythes durant les siècles d'été, mais qui se révéleront bien trop réelles et dangereuses au changement de saison.

De l'autre côté du Détroit, le prince Viserys rêve de reconquérir le trône de Westeros. Héritier de la Maison Targaryen, qui régnait autrefois sur l'ensemble des Sept Royaumes, il achète la loyauté d'une armée de barbares dothrakis avec la seule monnaie d'échange qu'il lui reste: sa sœur, la superbe et innocente Daenerys.

Avis personnel :

Quel plaisir d'avoir enfin pu lire ce tome, il me tarde déjà de lire le prochain qui m'attend dans ma PAL !

Comme les précédents, c'est une adaptation très fidèle à l'original. Il y a de très bon dessins et les traits des personnages sont vraiment très ressemblants à ceux de la série télévisée. Revoir la bravoure de Jon Snow à ses débuts dans la garde de nuit me fait chaud au cœur. C'est un plongeon en arrière très agréable au vu de la septième saison actuellement en cours de diffusion.

Cette petite lecture m'aura fait un bien fou, c'est agréable et ça change des romans. Lire les comics peut être une alternative aux livres si vous êtes un fan qui ne lit pas trop ;)

mercredi 20 septembre 2017

Auteur : Cathy Cassidy
Edition : Pocket
Parution : 2014
Pages : 248
ISBN : 978-2-266-24525-8


Quatrième de couverture :

Je m'appelle : Cherry Costello
Mon âge : 13 ans
Je suis : secrète, débordante d'imagination
Mon style : jeans skinny, tee-shirts à motifs japonais
J'aime : les fleurs de cerisier, les roulottes de gitans
Je rêve : d'être acceptée par mes quatre nouvelles demi-sœurs
Mon problème : je suis amoureuse du petit-copain de ma demi-sœur

Avis personnel :

Chers lecteurs, entrez à la découverte d'une histoire touchante où une fille et son père, très complices vont devoir se construire une nouvelle vie. 

Cette jeune fille, c'est Cherry. Elle est impopulaire et ment pour enjoliver la triste réalité de sa vie. Son père a un boulot miteux qui paye peu. Ils vivent seuls dans un petit appartement quelque peu négligé. Heureusement, il retrouve l'amour et emmène sa fille dans une nouvelle ville afin de vivre avec sa nouvelle bien aimée. C'est pour lui, l'espoir de concrétiser le plus grand projet de sa vie et pour elle, l'espoir d'avoir une vraie famille.

Cherry ne pouvait espérer mieux ! Une nouvelle maman et en prime, quatre sœurs ! Malheureusement, l'une d'entre elles n'apprécie pas du tout la venue des deux arrivants chez elle et pour couronner le tout, Cherry tombe amoureuse de son petit-copain.

Cœur Cerise, c'est une lecture très tendre où toute une famille va s'unir pour un projet commun : une fabrique de chocolats ! Il y a des personnages très touchants et intéressants à suivre. La maturité de Cherry m'a quelque fois beaucoup surprise (agréablement).

Une bonne chute vient terminer cette petite lecture toute douce au goût quelque peu chocolaté. C'est parfait pour des jeunes qui apprendront au fil des pages que mentir pour s'intégrer est bien inutile. Leur entourage les aimeront toujours tels qu'ils sont réellement.

Je conseille fortement cette lecture rafraîchissante et rapide, notamment en ce moment. La période estivale est parfaite pour se plonger dedans.

samedi 16 septembre 2017

Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2010
Pages : 315
ISBN : 978-2-7499-1159-5


Quatrième de couverture :

La vie souriait enfin à Ever. Après six siècle d'attente, Damen et elle était désormais réunis. Mais un jour celui-ci ne la regarde plus Pourquoi semble-t-il avoir tout oublié de ce qu'ils étaient ? L'arrivée au lycée de Roman, un étrange étudiant que tous semblent apprécier, aurait-elle un lien avec ce cruel changement ?

Prête à tout pour sauver son amour, Ever explore son nouveau monde, l'Ete perpétuel. Elle y découvre le secret de Damen - une sombre histoire qu'il espérait lui cacher. Elle apprend aussi l'existence d'un mystérieux portail qui apparaît au moment de la lune bleue et permet de circuler à travers le temps

Or la lune bleue approche... Ever doit alors faire face à un choix déchirant : revenir dans le passé pour ramener sa famille à la vie, ou rester dans le présent et sauver Damen.

Avis personnel :

A peine le premier tome terminé, j'entame le second à vitesse grand V. Ever est tellement touchante et semble si innocente. Elle ne souhaite que vivre son amour avec Damen. Amour vite arrêté par l'ignorance et surtout l'amnésie subite de ce dernier. Ever se retrouve seule, ses deux seuls amies l'ayant également laissé pour suivre le nouveau Roman. Elle sait qu'il est mauvais, elle le sent mais ne peut pas le prouver. Seule face à ses doutes, elle subit les moqueries de tout le lycée et les pensées salaces de Damen envers LA fille populaire du lycée. Peu à peu, il redevient humain sans qu'elle ne puisse rien faire.

A nouveau, la plume de l'auteur est fluide et simple permettant une lecture rapide. Les personnages sont bien dessinés, notamment ce Roman très manipulateur qui ne découvre son jeu qu'à la toute fin laissant le lecteur dans le suspense jusque là!

J'ai encore une fois beaucoup apprécié me replonger dans cette saga, j'ai hâte de connaître la suite avec cette fin qui nous laisse quand même avec un goût amer dans la bouche vu la situation dans laquelle se retrouve le couple.

mercredi 13 septembre 2017


Auteur : Alyson Noel
Edition : Michel Lafon
Parution : 2009
Pages : 342
ISBN : 978-2-7499-1110-6


Quatrième de couverture :

Avant l'accident, Ever Bloom était une adolescente populaire et joyeuse. Quand elle perd toute sa famille dans cet épisode tragique, elle reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens et de connaître leur vie simplement en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact des élèves du lycée qui la regardent comme une chose bizarre... Jusqu'au jour où elle rencontre Damen Auguste.

Damen est mystérieux et d'une beauté inquiétante. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c'est à Ever qu'il s'intéresse. Or c'est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d'où il vient. Damen n'est pas un simple mortel, Ever en est certaine. Elle sait aussi qu'elle est profondément et irrésistiblement attirée par lui.

Avis personnel :

Le tome six de cette saga traîne depuis plusieurs années maintenant dans ma PAL et j'ai décidé d'en finir. Seulement, j'ai eu besoin de relire les premiers tomes afin de me remettre l'histoire en tête, histoire que j'avais complètement oublié. Me revoilà partie pour les aventures d'Ever et Damen.
Ever, c'est la jeune fille de seize ans, lycéenne, elle est malheureusement orpheline depuis peu et voit sa sœur décédée régulièrement apparaître dans sa chambre. Elle vit avec sa tante, pas du tout prête à éduquer une ado, ado ayant une particularité puisqu'elle peut lire la pensée des gens. Damen, c'est le petit nouveau du lycée dont personne ne connaît rien, il a toutes les filles du lycée à ses pieds mais se tourne vers celle qui est le plus dans l'ombre, Ever..
Alyson Noel nous propose une lecture simple et fluide, très rapide de par sa plume et sa longueur. C'est une écriture à la première personne du singulier, ce que j'affectionne tout particulièrement. Il y a quelques similitudes avec Twilght d'après moi, en fait Ever est un peu le personnage d'Edward à certains égard ! Elle peut lire les pensées des gens sauf dans celle de Damen, Damen qui est un être immortel etc.
Je conseillerai vivement cette lecture pour de jeunes adolescents entre douze et dix-sept ans et à tout ceux qui affectionnent les histoires jeunesses.

vendredi 21 juillet 2017

Auteur : Franck Thilliez
Edition : Pocket
Parution : 2013
Pages : 823
ISBN : 978-2-266-24321-6


Quatrième de couverture :

Lancée à un train d'enfer ou s'approchant silencieusement, la mort chemine sur des rails sanglants. Vieux Lille, Paris, banlieue...Terminus. Aller simple pour folie criminelle. Le commissaire Sharko ne voyage pas léger. A chaque arrêt : la mort. Lente. Brutale. Barbare. Réunies ici pour la première fois, ses deux premières enquêtes au cœur des ténèbres, où le miel et les larmes ont l'amertume du sang à jamais répandu.

Avis personnel :

Je découvre ce genre pour la toute première fois et je pense avoir fait le bon choix en jetant mon dévolu sur Franck Thilliez grâce à l'un de mes amis. C'est un auteur qui fait beaucoup de bruit sur la blogosphère ces derniers temps et je comprends mieux pourquoi.

J'ai découvert l'univers terrifiant de Franck Thilliez. N'étant pas friande de meurtres sanglants, je ne pensais pas vraiment aimé le genre de cet auteur. Je pensais être effrayée en lisant ce livre, et lisant la première scène de crime j'ai eu un peu de mal (je l'avoue). Mais ça m'est passé et sans appréhension, j'ai continué ma lecture avec délectation.

Le personnage principal, le commissaire Sharko est un homme brisé, mettant corps et âme dans son métier afin d'oublier le désastre de sa vie personnelle. Les deux enquêtes dans lesquelles nous sommes plongées nous montrent sa hargne de vengeance sur la vie. Il combat tout autant ses démons intérieurs que les assassins que la vie en elle-même. Les deux enquêtes qu'il fait aboutissent à deux assassins démoniaques avec chaque fois une intrigue bien ficelée.

L'auteur a une plume très appréciable. Son art de la description est tel que nous sommes immergés dans notre lecture jusqu'au bout. Je vous conseil vivement ce livre pour découvrir ce genre si vous ne le connaissez pas encore ou si vous êtes un grand fan du genre qui n'aurait pas encore découvert ce grand auteur.

samedi 8 juillet 2017





Auteur : Lorris Murail
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : 2012
Pages : 478
ISBN : 978-2-266-21614-2


Quatrième de couverture :

Le cours de l'histoire s'est inversé.
Désormais, les Maîtres noirs règnent sur le monde.

A seize ans, Mari, esclave blanche née sous le soleil de l'Afirik, part à la découverte du Septentrion, le continent qui a vu naître les siens.

Menée par l'ingénieur Penda et le capitaine Diaker, l'expédition s'aventure dans les terres sauvages du Nord. Très vite, le rêve des explorateurs s'effondre : dévasté par la Peste, pillé par les colons afirikains, le pays franche est loin de ce que Mari avait imaginé... Et l'hiver approche...

Avis personnel :

Après une très longue absence de chronique sur ce blog, je vous retrouve pour vous parler de ma seconde lecture de Lorris Murail. Seconde oui, c'est un second tome.. Mais non, je n'ai pas lu le premier tome (encore).

Ouvrez donc ce livre et découvrez une uchronie assez originale. C'est-à-dire que vous aurez affaire à une réalité inversée. Ici, vous vous retrouverez avec le peuple blanc exploité par les noirs. Dans ce monde, ce sont les blancs qui sont vus comme des singes, des macaques, des inculturés et non socialisés.. Et je peux vous dire que ça change vraiment de notre Histoire, c'est vraiment intéressant et super ludique. L'auteur nous donne pleine réflexion sur le racisme lié à la couleur, l'homosexualité ou encore la place de la femme dans la société. En effet, c'est assez étrange de se retrouver dans un monde où les blancs sont considérés comme les noirs à une certaine époque.

Concernant les personnages, je les ai trouvés bien poussés. Ils ont chacun une histoire. Mari est une jeune femme amoureuse d'un noir et ancienne esclave. Birayma est ingénieur noir passionné par les croquis futuristes d'un blanc. Ils partent donc de l'Afirik ensemble en expédition vers le Septentrion, le pays natal de Mari.

L'intrigue est vraiment intéressante, c'est la première fois que je lis une uchronie et ce fût une bonne découvrete. J'ai hâte de pouvoir en lire de nouveau !

Follow Me @ludivine_cutie