lundi 25 janvier 2016

Auteur : Jeff Lindsay - Dalibor Talajic
Edition : Panini Comics
Parution : 2014
Pages : 120
ISBN : 978-2-8094-4148-2


Quatrième de couverture :

Dexter Morgan, expert en médecine légale le jour et tueur de criminels la nuit, enquête sur un ancien camarade de classe, un homme en apparence irréprochable. Mais Dexter va devoir être prudent car son "ami" sait peut-être tout de sa double vie...

Avis personnel :

Aujourd'hui je vous chronique un comics hors série de Dexter réunion d'anciens ennemis. Certains connaissent Dexter pour les romans et d'autres pour la série télévisée. Pour ma part, je ne connais ni l'un ni l'autre, je ne m'y suis, jusqu'à maintenant, jamais vraiment intéressée. Je ne pense pas avoir besoin de présenter Dexter Morgan, grand psychopathe travaillant pour la police le jour et tueur en série la nuit. 

Je ne peux donc pas vous faire de comparaison avec les romans ou la série télévisée mais je peux tout de même vous parlez de l'histoire en elle-même et des planches. Nous retrouvons Dexter Morgan convié à une réunion d'anciens élèves d'où le titre. Il y retrouve un ancien camarade qui s'avère être aujourd'hui un homme riche qui n'a besoin de personne. Seulement dans le passé, il était une vraie brute, maltraitant Dexter jusqu'à ce que ce dernier ne lui rende la pareil et n'est plus jamais affaire à lui. J'ai beaucoup aimé l'intrigue même si pour le coup, je n'ai pas la sensation qu'il se passe grand chose durant ce comics. 

Concernant les personnages, Dexter semble s'approprier l'ironie lorsqu'il parle durant son enquête. Sa sœur elle, semble avoir un goût de prédilection pour frapper son frère à l'épaule.. Il ne faut évidemment pas s'attendre à s'attacher aux personnages dans ce comics mais nous sommes sûrs de détester certains autres. Pour ce qui est des planches, j'aime beaucoup les dessins de Dalibor Talajic.

En général, je le conseil aux fans de la série ou de la saga pour découvrir une autre facette de l'auteur. Je ne peux pas dire que ça soit une bonne ni une mauvaise lecture. Simplement, elle était simple et ça m'a changé de ce que je lis habituellement !

Ludivine

mardi 19 janvier 2016

Auteur : Zoe Sugg
Edition : De la Martinière
Parution : 2015
Pages : 347
ISBN : 978-2-7324-7065-8


Quatrième de couverture :

Gaffeuse et réservée, Penny a le don de se mettre dans des situations embarrassantes. Derrière la jeune fille maladroite, pourtant, se cache la très populaire blogueuse Girl Online, qui confie ses rêves et ses secrets sur le net.
Grâce au succès de son blog, Penny prend peu  à peu confiance en elle, et la vie lui paraît soudain plus facile. Si bien qu'un jour, à New York avec ses parents, elle s'autorise à croire au grand amour.
Mais l'élu de son cœur ne lui a pas tout dit. Et ce n'est pas n'importe quel garçon. Penny n'est pas au bout de ses surprises...

Avis personnel :

Il ne m'aura pas fallu plus d'une après-midi pour terminer de lire cette petite lecture bien sympathique je ne vous le cache pas. Avant de le lire, j'avais vu plusieurs avis mitigés tout comme vous je suppose. D'un côté, nous avons les personnes qui ont trouvés leur lecture trop cliché et les autres qui ont beaucoup aimé. Personnellement, j'ai adoré ma lecture. Certes, nous retrouvons des clichés assez énorme mais ça ne m'a pas dérangé plus que cela.

Pendant ma lecture, j'ai beaucoup ri. Pourquoi ? Parce que clairement une fille qui dit avoir des flatulences et des puces à son premier rencard et qui se casse la gueule au seul moment où il faut à tout pris éviter, moi, ça me fait bien marrer ! Notre petite Penny m'a dés le début conquise pour sa maladresse, j'aurai pas aimé être à sa place, mais assister à son malheur est quand même assez drôle.

Penny, c'est donc la blogueuse qui a conquis tant de personnes parce qu'elle leur a confié ce qu'elle ne confiait à personne d'autres qu'à son meilleur ami. Elle est anonyme et seul son meilleur ami connaît l'existence de ce blog et, qui en est l'auteur. C'est autour de ce blog que l'histoire tourne vraiment. Je ne vous en parle pas plus parce que bon pour ne pas vous mentir, il ne se passe mille choses à l'intérieur de ce bouquin. C'est une lecture sans prise de tête, idéal pour se changer les idées.

Concernant les personnages, je me suis beaucoup attachée à Penny de par sa maladresse comme je vous l'ai déjà dis mais aussi parce qu'elle n'est pas le genre de fille populaire, mais plutôt celle sans histoire que personne ne remarque. J'ai aussi beaucoup aimé son meilleur ami, sa famille et son ami New Yorkais Noah. Tous ont un petit quelque chose trop mignon. Sa famille est très aimante, son meilleur ami est fidèle à un point, je ne vous explique même pas ! Quant à Noah, il est tellement choux, du style rockeur totalement mignon avec Penny.

Ce livre m'a personnellement beaucoup fait réfléchir sur ce que peut faire le net. A soi mais aux autres aussi. Il peut être très intéressant de le faire lire au plus jeune afin de mieux leur faire comprendre que s'afficher sur le net c'est aussi prendre le risque de faire du mal à sa famille et aux autres. Etre sur le net, c'est accepter de ne plus avoir réellement de vie privée à un certain degrés. 

Enfin, dans ce livre j'ai beaucoup aimé, les rebondissements que nous retrouvons à la fin. Notre pauvre Penny vit pleins d'événement en un temps record, elle comprend à quel point, elle doit être forte face à certains événement. La pauvre perd son petit-ami parce qu'il lui avait caché quelque chose, seulement le net a su leur relation et a percé au grand jour le grand et fameux secret qui certes, nous le devinons dés le début mais on ne pense pas qu'à ça tout le long du livre.

Pour conclure, une bonne lecture qui se lit en quelques heures pas plus. J'ai hâte d'être au mois de février pour pouvoir lire le second tome !

Ludivine


lundi 18 janvier 2016

Auteur : Anne De Pasquale
Edition : Marabout
Parution : 2013
Pages : 560
ISBN : 978-2-501-08570-0


Quatrième de couverture :

Eleanor Wilder a huit ans lorsqu'elle est témoin de l'inexplicable décès de sa mère, hospitalisée après un accident de la route. Traumatisée, la petite fille devient muette et se réfugie dans la musique. Des années plus tard, alors qu'elle est devenue journaliste pour un magazine d'investigation, Eleanor se sent enfin prête à résoudre cette énigme. Que s'est-il passé cette nuit du 29 mars 1994 ? Qui est responsable du meurtre de sa mère ?
Parce qu'il s'agit bien d'un meurtre, Eleanor en est intimement persuadée. La jeune femme s'adjoint les services de Deven Montague, un mystérieux détective privé aux pratiques musclées, pour l'aider à retrouver le témoin de l'accident de la route, puis les médecins en charge des soins apportés à sa mère. Au cours de son enquête, Eleanor sera amenée à suspecter chacun des membres de sa famille et se rendra alors compte que l'assassin n'est pas si loin d'elle.


Avis personnel :

J'ai terminé ma toute première lecture d'Anne De Pasquale, Les couleurs de la peur. Un thriller au nom assez peu encourageant je trouve ! Puisque je vous l'avoue, le titre me faisait un peu peur (oui, je sais, il me faut pas grand chose!). Cependant, je m'attendais à quelque chose de stressant et fort psychologiquement et finalement, non, pas du tout. Ça doit être dû à mon manque d'expérience dans cette catégorie de livre j'imagine.

J'ai découvert à travers ce livre une intrigue bien travaillée avec des personnages très cachottiers. L'auteur aura réussi jusqu'au bout à me faire soupçonner absolument tout le monde d'être coupable du meurtre d'Aby Wilder. Chaque personnage a été vu au peigne fin par Eleanor Wilder qui mène son enquête seize ans plus tard. Malheureusement, c'est la seule personne que je n'ai pas véritablement soupçonné qui est le coupable... Autant dire que le dénouement m'a un peu prise de court pour le coup ! L'auteur réussi donc à nous mener là où la réponse n'est pas et elle réussi à nous faire raisonner de façon à trouver auprès d'Eleanor le meurtrier. J'ai beaucoup aimé ce côté-ci de l'histoire qui est rare dans mes lectures habituelles.

Concernant les personnages, je les ai trouvé très bien construis. Je me suis beaucoup attachée au personnage principal qui est Eleanor, la fille devenue muette après le tragique accident de sa mère. Elle persévère dans son enquête et arrive à ses fins, elle est d'un professionnalisme incroyable dans son métier de journalisme jusqu'au bout, en plus d'être intelligente. J'ai aussi beaucoup aimé son petit-ami soupçonné par la même occasion d'être le meurtrier. Ils vivent ensemble une relation passionnée et fusionnelle, incontrôlable à tel point que la belle doit prendre du recul avec lui afin de penser objectivement sur son cas dans la mort de sa mère.

En bref, c'est pour moi une bonne lecture pleine de péripéties et de rebondissements. A découvrir absolument et ça me donne envie de lire plus de livres de ce genre !

Ludivine

vendredi 15 janvier 2016

Auteur : EL JAMES
Edition : JC Lattès
Parution : 2015
Pages : 560
ISBN : 978-2-7096-5056-4

Quatrième de couverture :

Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu'au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l'oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d'émotions qui le dépassent.
À l'inverse des autres femmes, Ana l'ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d'homme blessé derrière l'apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d'estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?


Avis personnel :

J'ai enfin pu lire ce fameux tome tant attendu et qui a tant fait couler d'encre sur la blogosphère. Certains l'ont aimés, certains l'ont détestés.. 

D'une question globale, le récit ne nous apporte rien de nouveau que le premier tome de la trilogie. EL James reprend exactement la même intrigue en changeant de point de vue. Alors, clairement ne vous tournez pas vers ce livre si la version d'Ana ne vous a pas plu, ou si vous n'êtes pas intéressés par ce que fait monsieur Grey de ses journées loin de notre mademoiselle Steele aux yeux bleus. Nous découvrons donc ici l'univers de Christian, sa vie, son boulot, ses relations, vous l'aurez compris, tout ce qu'Ana ne soupçonne même pas et ne peut connaître. Je vous l'annonce de suite, malgré le peu de renouveau, j'ai beaucoup aimé ce roman, surtout pour les passages du passé de Christian et le moment où il va rejoindre Elena pendant l'absence d'Ana, partit chez sa mère.

Pour ce qui est d'Ana, je la vois d'un œil nouveau avec ce point de vue. Je découvre une jeune femme curieuse avec de "grands yeux bleus", d'ailleurs ses yeux sont un grand sujet pour Christian. Sauf pour ce qui est de la fin du tome, on ne se doute pas tellement de l'indépendance d'Ana qui pourtant est assez visible de son point de vue à elle. Mine de rien, l'auteur nous montre plus une jeune femme jolie et intelligente, qu'indépendante. Nous la voyons comme un intérêt, elle est une véritable énigme et curiosité pour notre beau Christian.

Concernant Christian, son passé nous est énormément dévoilé. Nous en apprenons plus sur ses besoins et ses peurs ainsi que ses doutes et sentiments que nous ne soupçonnons même pas du point de vue d'Ana ! Nous comprenons ses nuits agités et ce que représente véritablement Ana pour lui. Nous comprenons à quel point elle est un tournant dans sa vie. Grâce à elle, et ce, sans s'en rendre compte, il va imperceptiblement changé tout son quotidien. Ici, Christian n'est plus qu'un simple beau gosse, il est aussi le grand travailleur et le dominant. Nous comprenons véritablement le sens de ce mot avec des retours en arrière avec certaines soumises.. Nous apprenons aussi plus rapidement qu'il est amoureux d'Ana, simplement il ne se l'avoue pas. Depuis qu'il l'a rencontré, il travail moins, ne pense qu'à elle et devient un homme obnubilé par ces "grands yeux bleus" capable de lire au plus profond de lui-même. Étonnamment, Christian est du genre à se parler tout seul dans sa tête, ce qui encore une fois, nous aide à le cerner un peu plus. Par exemple, avec cela, nous apprenons que jamais personne avant Ana, mis à part sa famille, ne lui avait offert de présent personnel. Il s'est mis en tête que personne ne peut l'aimer.

Pour conclure, je dirais que ma lecture a été très agréable, c'est intéressant de connaître le point de vue de Christian et de savoir à quel point sa relation à la base ne devait être que purement dominant / dominé. J'ai bien aimé les retours en arrière et les moments où l'on retrouve certains personnages que nous ne connaissons pas encore dans ce tome lorsque nous avons le point de vue d'Ana.

Ludivine

Follow Me @ludivine_cutie