jeudi 8 octobre 2015


Auteur : EL James
Edition : Le Livre de Poche
Parution : 2014
Pages : 713
ISBN : 978-2-253-17652-7

Quatrième de couverture :


Ana et Christian ont tout pour être heureux : l'amour, la fortune et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquante Nuances, sans perdre son intégrité ni son indépendance, tandis que Christian s'efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d'oublier son terrible passé.
Mais bientôt, alors que tout semble leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité...

Avis personnel :

J'ai enfin pu me plonger dans le troisième tome de la trilogie Fifty Shades après une petite pause car je ne l'avais malheureusement pas sous la main. Et entre le second et le troisième tome, impossible pour moi de lire quoi que se soit, j'étais trop ancré dans cette histoire d'autant plus que le second tome se termine sur un épisode qui ne nous donne que des questions et non des réponses ! Alors ni une ni deux dés que j'ai pu, je me suis jetée dessus.

Contrairement à ce qu'on s'attend, le tome commence sur la noce du couple. Ma première pensée a été une déception vis à vis du mariage parce que c'est vraiment le moment fard que j'attendais personnellement. C'est donc avec une grande joie que j'ai constaté les flash back sur le mariage et quelques autres passages qu'on a pu louper.

Ce tome est plus penché sur le souple en lui-même. Ils apprennent à vivre tous les deux. Et pour le coup, nous avons droit à beaucoup de disputes assez violentes. Christian ira même jusqu'à punir Ana lors de leurs ébats par pure habitude, comme autre dispute nous avons l'annonce du bébé. Un moment où Christian devient fou, se soûle et retrouve Mrs. Robinson. Heureusement, Ana lui fait payer en dormant dans la salle de jeux.

Dans ce tome, on découvre un Christian adolescent. Il réagit comme tel et apprend difficilement à réagir autrement qu'à ses habitudes de dominant. Il apprend beaucoup sur lui-même et sur la façon dont elle régit à ses propos. Cependant, Ana lui tient tête et ne perd pas pieds.Ana est définitivement une femme indépendante et qui s'affirme. Elle sait ce qu'elle veut et ce dont elle a besoin.

Concernant l'intrigue en général, elle est plus tournée vers l'action dans ce tome que ce soit pour nos personnages eux-mêmes qui bougent beaucoup, et je parle de là qu'il y a la lune de miel, le weekend entre amis etc. et l'action qui se fait avec la chasse à l'homme notamment de Jack Hyde (course poursuite gérée par Ana, appartement retourné, enlèvement...).

Au final, je finis là une très bonne série qui ne me laisse pas indifférente. C'est avec un pincement au cœur que je quitte ce tome et me tourne vers une prochaine lecture.


Ludivine

samedi 3 octobre 2015

Réalisateur : Arthur Benzaquen
Genre : Comédie
Sortie : 2015
Nationalité : Français
Acteurs : Kev Adams, William Lebghil, Audrey Lamy

Synopsis:

À la veille de Noël, Sam et son meilleur pote Khalid se déguisent en Père-Noël afin de dérober tout ce qu'ils peuvent aux Galeries Lafayette. Mais Sam est rapidement coincé par des enfants et doit leur raconter une histoire... l'histoire d'Aladin... enfin Sa version. Dans la peau d'Aladin, Sam commence alors un voyage au coeur de Bagdad, ville aux mille et une richesses... Hélas derrière le folklore, le peuple subit la tyrannie du terrible Vizir connu pour sa férocité et son haleine douteuse. Aladin le jeune voleur, aidé de son Génie, pourra-t il déjouer les plans diaboliques du Vizir, sauver Khalid et conquérir le coeur de la Princesse Shallia ? En fait oui, mais on ne va pas vous mentir, ça ne va pas être facile !

                                                                      Avis personnel:

Il y a de cela une semaine maintenant, j'ai eu la chance de pouvoir me rendre à l'Avant-Première du film Les Nouvelles Aventures d'Aladin en compagnie des acteurs Kev Adams, William Lebghil et le réalisateur Arthur Benzaquen. Vous vous doutez bien que c'était la folie lorsque Kev Adams est arrivé. Je ne comprendrai décidément jamais les personnes qui préfèrent crier que d'écouter ce qu'on a à leur dire soit dit en passant. Du coup, il n'y a pas vraiment eu d'échanges ni d'infos sur le film.

Enfin passons et parlons du film. C'est donc une comédie française sur le conte d'Aladin. Le film en lui-même est vraiment très bien tourné. Je ne m'attendais pas à ça et ça a été une très bonne et agréable surprise. Les nouvelles aventures d'Aladin nous transporte de l'époque actuelle au onzième siècle en une fraction de secondes sans même déstabiliser le téléspectateur. Chapeau ! J'ai vraiment adoré la touche de modernité qui était présente accentuant un peu plus l'humour et le décalage recherché. Tout au long du film, nous avons de superbes répliques mordantes et des situations hilarantes. Le ridicule dans ce film n'est ni trop ni insuffisant, mais juste assez pour faire rire une salle entière.

Concernant les images et la bande-son c'est un réel régal pour les yeux comme pour les oreilles. Les effets spéciaux sont vraiment géniaux et d'une très bonne qualité. Le film est très frais avec de belles images toutes ensoleillées. Les musiques et chansons dans le film sont vraiment entraînantes. Ma favorite est sans conteste 'Yalla Yalla' chantée par Kev Adams vers la fin du film. Encore aujourd'hui je l'ai en tête et pas de chance, j'ai beau chercher, je ne la trouve nul part. 

Pour ce qui est des personnages, nous avons toute une panoplie de couleurs avec un casting magnifique et digne des plus grands.  Nous avons donc Kev Adams dans le rôle d'Aladin, le voleur frisé avec William Lebghil dans le rôle de son meilleur ami Khalid. Un duo de choc qui force nous est de constater, fonctionne toujours aussi bien. Le duo est très drôle à l'écran, c'est indéniable. Ensuite, dans le rôle du génie, nous avons Eric Judor qui nous joue un génie d'enfer ! Aucun autre acteur n'aurait pu faire mieux dans ce rôle à mon sens. Eric Judor nous vend vraiment du rêve dans ce rôle tout comme Kev Adams et ses cheveux lisses.. Enfin, nous avons le Sultan et le Vizir avec Michel Blanc et Jean-Paul Rouve. Rababa la servante, qui manque de se faire décapiter plusieurs fois, par Audrey Lamy et la princesse Shallia par Vanessa Guide. Vous rencontrerez encore d'autres personnalités dans ce film. A vous de me les dire...

Évidemment, j'ai vu ce film en avant-première alors je ne me penche pas plus sur le film pour vous laisser la surprise mais sincèrement allez le voir, il en vaut vraiment le coup. Et il est capable de plaire aux plus jeunes comme aux plus grands. Vous pouvez être sûrs de quitter la salle du baume au coeur en ayant oublié tout les soucis quotidiens pendant un peu moins de deux heures.

Sur ce, je vous laisse allez vous faire votre propre avis sur ce film, et revenez me voir quand ce sera fait ! En attendant dés qu'il sort près de chez moi, j'y emmène toute ma famille !

Ludivine

vendredi 2 octobre 2015


Auteur : EL James
Edition : JC Latès
Parution : 2014
Pages : 594
ISBN : 978-2-7096-42538

Quatrième de couverture :


Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.

Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie...

                                            Avis personnel :


Pour ce second tome, j'ai encore une fois été très agréablement surprise. Nous retrouvons un Christian en pleine voie de guérison dans sa relation avec Anastasia. Il ne veut plus d'une soumise mais bel et bien d'une petite-amie. Il veut plus. Très sincèrement, ce livre nous renverse. Christian n'est plus le dominant. C'est juste l'enfant vulnérable et mal dans sa peau. Il a beau être terrorisé par ses sentiments pour Ana, il est tout de même prêt à tout pour elle, jusqu'à se soumettre pour lui prouver qu'il est tout à elle. M. Cinquante Nuances dans toute sa splendeur quoi. Dans ce tome, on apprend un peu mieux à connaître Christian et on comprend assez bien le pourquoi du comment de ce choix de titre puisqu'on apprend véritablement à connaître les démons de Christian.


Pour ce qui est d'Ana, je ne la trouve pas plus changé que dans le premier tome. Elle est toujours aussi indépendante même si bien sur, on s'en rend bien plus compte ici étant donné qu'elle a moins peur de prendre des décisions car elle connaît mieux Christian et il ne l'intimide plus. L'auteur, ici, a réussie à nous montrer un couple réellement attachant malgré ses difficultés et comme le dit si bien Ana "les casseroles" que tire Christian derrière lui.

J'ai trouvé que ce tome était tourné vers l'avenir à la fin et vers le passé les trois quarts du temps. Il était tourné vers l'avenir par rapport à la thérapie de Christian avec le Dr. Flynn et aux différents engagements que prennent le couple. Et il était vers le passé puisqu'on en apprend beaucoup sur Christian, son passé, son entrée dans la vie.. Puis, on en apprend aussi plus sur Mrs. Robinson. Tout au long de notre lecture, on ne sait sur quel pied danser avec ce personnage. On ne comprend vraiment son jeu qu'à la toute fin.

Concernant l'intrigue en général, je suis encore une fois étonnée par rapport aux différents avis que j'avais pu lire. Ma lecture n'a pas été ennuyante une seule fois, on en a tout simplement pas le temps. Le couple a bien des aventures à vivre autant pour le couple lui-même que pour les divers sujets adjacents (ex, Charlie Tango, boulot..). Jusqu'à la toute dernière page, l'auteur nous met en haleine. Ce que je tente implicitement de vous dire, c'est de ne pas terminer ce tome sans avoir le troisième de suite. Faites pas comme moi quoi... Non, en vrai le fond de l'intrigue dans ce tome est très bon. On ne reste pas focalisé que sur le couple et ses ébats. De plus, dans ce tome, on passe vraiment par plusieurs sentiments. L'impatience, la joie, la peur, la tristesse... Tout un panel de nuances est au rendez-vous !

Vous l'aurez donc compris, je vous conseil encore cette trilogie. C'est une lecture plaisante, agréable et sans prise de tête.

Ludivine

Follow Me @ludivine_cutie