dimanche 22 mars 2015

Auteur : L.J. Smith
Editions : Michel Lafon
Parution : 2010
Pages : 302
ISBN : 9-782749-912226

Quatrième de couverture :

Blaise fait chavirer les cœurs. Sa beauté sombre et incandescente inspire le désir et la jalousie. Cette cruelle sorcière a le pouvoir de réduire la gent masculine en esclavage. Alors qu'elle recherche une nouvelle victime, elle rencontre Eric, qui semble être la proie parfaite. Sa cousine Thea, qui n'est pas indifférente aux charmes de celui-ci, comprends ses desseins maléfiques et la prévient : "Pas touche !".

Or la magie noire de Blaise est puissante. Le seul moyen pour Thea de riposter est d'utiliser sa magie blanche pour ensorceler Eric en premier. Mais les lois de son monde, le Night World, sont claires : en aucun cas elle ne doit tomber amoureuse d'un humain. Alors que la nuit des sorcières approche, Thea pourra-t-elle sauver Eric des griffes de Blaise et elle-même de ses sentiments interdits ?

Avis personnel :

Ça y est, j'ai enfin terminé le tome 5 hier. Je peux donc dire que les trois premiers - et seuls - tomes de la série que j'ai, sont lus et c'est pas plus mal parce que j'ai beaucoup moins bien aimé que lorsque je les avais lus, il y a quatre ou cinq ans. Cependant, il y a quelques points positifs dans ces livres.

Pour commencer, je vais vous parler de l'intrigue, contrairement aux deux premiers tomes, c'est l'histoire de sorcières et non de vampires. On va suivre l'histoire de Thea et sa cousine Blaise, une gentille et une méchante. Blaise, la méchante donc, conquit les garçons d'une manière ou d'une autre et les laisse dans un état pour le moins désastreux. Suite à un énième virement des deux cousines de leur lycée, elles entrent dans un nouveau et Blaise va choisir un nouvel humain pour s'amuser. Cependant, celui-ci plaît vraiment à Thea cette fois. Ce garçon, ce n'est pas n'import qui pour elle puisque c'est son âme sœur.

Concernant, les points positifs dans ce livre. Et bien, il y a d'abord le fait que ça soit des sorcières et non plus des vampires. De plus, les personnages m'ont bien plu. Eric et Thea sont très touchants, et la mamie des cousines aussi. Malgré le fait qu'elle tire vers la magie noire, Blaise est un personnage qu'on ne peut qu'aimer, surtout au moment où l'on se rend compte a quel point elles s'aiment toutes les deux. Comme des soeurs.

Pour les points négatifs. Le côté un peu gnian-gnian avec les âmes-sœurs m'a clairement énervé. Sur trois livres, les trois ont l'histoire de l'âme-sœur, un peu lourd donc. De plus, la fin du livre m'a laissé sur ma fin, c'était totalement nul. Nos pauvres personnages règlent leurs comptes et tout est bien qui finit bien. La quatrième de couverture nous promet des conséquences terrifiantes en cas d'infraction des lois du Night World. Or, dans aucun des trois livres, il n'y a de conséquences terribles. Chaque fois, on voit des personnages enfreignant les plus grandes lois du Night World, qui promettent une peine de mort si elles sont découvertes. Mais rien ne s'est produit...

En bref, une lecture courte, sympathique mais pas des plus intéressantes. Je ne le conseillerai pas aux personnes de plus de dix-huit sur !

Ludivine

jeudi 19 mars 2015

Auteur : L.J. Smith 
Editions : Michel Lafon
Parution : 2010
Pages : 317
ISBN : 9-782749-911601

Quatrième de couverture :

Il y a quelque chose d'étrange chez les trois filles, Roxan, Krestel et Jade, qui emménagent dans une maison en ruine à côté de chez Mary-Lynnette et Mark Carter. Celui-ci développe d'ailleurs un amour obsessionnel pour Jade. Les trois soeurs ont une grâce presque surnaturelle et semblent cacher un lourd secret.

Un soir, leurs voisins décident de les suivre dans les bois et se retrouvent témoins d'un spectacle effrayant : elles sont en fait des fugitives du Night World et sont traquées par leur frère Ash. Leur assaillant est impitoyable, terriblement beau, et il ne reculera devant rien pour ramener ses soeurs dans son monde des ténèbres. Et quand il s'aperçoit de la présence de Mary-Lynnette, il décide de l'emporter, elle aussi...

Avis personnel :

C'est au tour du second tome de passer au grill : Les sœurs des ténèbres. Une lecture rapide et fluide qui ne suit pas du tout les personnages du premier tome. Nous avons donc de nouveaux personnages, et une nouvelle histoire dans un nouvel endroit.

Les personnages sont assez bien, mais je n'ai pas réellement eu de coup de coeur, sauf peut-être pour Ash, le frère des trois sœurs qui m'a bien plu. J'ai trouvé les trois sœurs assez fade, je n'ai rien trouvé d'attachant en elles. Cependant, j'ai adoré l'un des deux personnages qui ouvrent le livre : Mary-Lynnette. Je l'ai effectivement trouvé très mature, bien plus que les autres, sauf quand elle frappe ce pauvre Ash sans raison valable.

Concernant l'intrigue, j'ai trouvé le début assez long et il a fallu que j'attende qu'Ash se montre à ses sœurs -c'est-à-dire environ après le milieu du livre - pour que l'histoire s'accélère et qu'on veule réellement en savoir plus. Ainsi, ce que j'ai le plus aimé et c'est triste de le dire, c'est la fin. Tout le long on cherche le coupable d'un meurtre et, jusqu'à la fin, je n'ai pas su trouver qui il était. C'est le point phare du livre à mon sens.

J'avoue ne pas trop savoir quoi dire sur ce livre, je ne le conseillerai vraiment pas à tout le monde mais seulement aux personnes très jeunes, encore dans l'adolescence et dans la phase fantastique à la L.J.Smith.

Ludivine

dimanche 15 mars 2015

Réalisé par : Russel T. Davis
Genre : Science-fiction, fantastique
Année de production du début : 2005
Saison : 03

Synopsis :

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre de la race des Seigneurs du Temps originaire de la planète Gallifrey et qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension In Space, ou Temps À Relativité Dimensionnelle Inter Spatiale en français), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Particulièrement attaché à la Terre, il est régulièrement accompagné dans ses voyages par des compagnons, pour la plupart humains et féminins.

   Comme tous les Seigneurs du Temps, le Docteur a le pouvoir de se régénérer lorsqu'il est mortellement blessé. Cette régénération s'accompagne de changements: il s'agit de la même personne, possédant les mêmes souvenirs, mais avec un corps et un caractère transformés. Traditionnellement, les différentes incarnations du Docteur sont désignées par leur place dans l'ordre chronologique. Par exemple, le « sixième Docteur » fait référence à la sixième incarnation du personnage.

Avis personnel :

Dans cette saison, nous retrouvons notre dixième docteur seul sans sa compagne Rose, partit dans un monde parallèle. Fort heureusement pour lui, il rencontre une certaine Martha Jones lors d'un passage à l'hôpital. Jeune étudiante en médecine, Martha va bientôt devenir médecin mais le docteur arrive et elle le suit. Nouvelle compagne bonjour !

J'avais vraiment peur de ce changement dans la saison, j'étais vraiment attachée à Rose Tyler, la précédente compagne. Cependant, cette nouvelle compagne est finalement pas trop mal. En plus, on entend encore parler de Rose, on voit bien que le docteur est assez affecté par cette absence. En parlant d'absence, Martha Jones ne connaît pas l'histoire du docteur et il finit par tout lui expliquer. On découvre alors à ce moment, et pour la première fois, des images du monde du Docteur, et ça c'est vraiment bien !

Le docteur est toujours le même, son humour est toujours là - et la bienvenue, d'après moi - et sa présence est toujours aussi plaisante. Oui, j'aime ce docteur mais ça vous avez du le comprendre en lisant mon précédent avis sur la saison 02.

Les histoires du Docteur sont de mieux en mieux je trouve, on fait des bonds dans le temps, on passe du présent au futur et du futur au présent en peu de temps et pourtant, on est pas dérangé, bien au contraire. On rencontre dans cette saison le  Maître, un homme détestable et qui a fait beaucoup de mal au Docteur, à Martha et sa famille. Le Maître pourtant réussit à nous toucher, surtout à la fin, arrivée aux derniers épisodes de la saison. Si vous avez regardé cette saison, vous comprendre pourquoi il est si important et pourquoi j'en parle.

Pour vous parler de mes moments préférés de cette saison, je dirai que j'ai particulièrement aimé voir le Docteur en humain, vivant sans se souvenir d'avoir été un Seigneur du Temps. J'ai adoré le moment où l'on découvre qui est Face de Boe et pourquoi alors, c'est lui qui lui dira "qu"il n'est pas seul". Ce moment m'a autant laissé incrédule que le docteur et Martha, c'était assez drôle de se rendre compte de qui il était avant et de comment il est des milliards d'années plus tard.

En conclusion, une série que je continuerai avec avidité et autant d'enthousiasme. J'ai hâte de pouvoir commencé la saison 4.

Ludivine

mercredi 11 mars 2015


Auteur : L.J. Smith
Editions : Michel Lafon
Parution : 2009
Pages : 282
ISBN : 978-2-7499-1125-0

Quatrième de couverture :

Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révéléeà qui que se soit d'extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d'un individu de la race humaine. Sous peines de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les lois...

Il n'y a plus aucun espoir pour Poppy : sa maladie est incurable. Elle se prépare donc au pire. Jusqu'à ce que James, le plus beau garçon du lycée qu'elle aime en secret, lui fasse le plus fabuleux des cadeaux : un baiser vertigineux qui lui donne accès à son âme. Elle apprend ainsi que James partage ses sentiments depuis toujours, mais fait partie du Night World.

Bravant les interdits de son monde, le jeune homme propose à Poppy de le suivre jusqu'à la mort, et même au-delà. Mais il faudrait pour cela devenir un vampire...

Avis personnel :

Aujourd'hui, je vous parle du premier tome de Night World : Le secret du Vampire. Il faut avant tout que vous sachiez que je l'avais déjà lu il y a quelques temps, seulement troisième tome m'attend dans ma PAL et du coup, je me suis dis que lire les deux premiers avant, c'était pas si mal, histoire de me rappeler un peu des histoires. 

Concernant l'intrigue, nous retrouvons une adolescente atteinte d'une maladie incurable qui l'emporte en très peu de temps. Heureusement pour elle, elle peut survivre à une condition : ne plus être humaine mais... vampire ! Une intrigue que l'on pourrait qualifié de différente mais qui au fond est des plus banals. Toujours la même chose, la fille en détresse sauvée par son héros de vampire. Du vue et revue remis au goût du jour par la folie Twilight. J'avais d'ailleurs beaucoup aimé le livre lors de ma première lecture pour ça, mais les goûts changent au fil du temps et j'avoue que je me lasse un peu de ces histoires semblables.

Pour moi, les personnages sont très jeunes et pourtant ont une maturité qui m'a beaucoup gêné, notamment pour James. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, l'auteur n'a pas pris assez de temps pour que l'on s'empare des personnages ou qu'on puisse les connaître.

En bref, une lecture pour les adolescents encore dans la période "vampires et femmes en détresse". Je pense lire les deux prochains à la suite afin que j'en finisse au plus vite avec ces livres. N'hésitez pas cependant, à les découvrir si vous êtes un adepte de ce genre !

Ludivine

samedi 7 mars 2015

Réalisé par : Russel T. Davis
Genre : Science-fiction, fantastique
Année de production du début : 2005
Saison : 02

Synopsis :

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre de la race des Seigneurs du Temps originaire de la planète Gallifrey et qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension In Space, ou Temps À Relativité Dimensionnelle Inter Spatiale en français), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Particulièrement attaché à la Terre, il est régulièrement accompagné dans ses voyages par des compagnons, pour la plupart humains et féminins.

   Comme tous les Seigneurs du Temps, le Docteur a le pouvoir de se régénérer lorsqu'il est mortellement blessé. Cette régénération s'accompagne de changements: il s'agit de la même personne, possédant les mêmes souvenirs, mais avec un corps et un caractère transformés. Traditionnellement, les différentes incarnations du Docteur sont désignées par leur place dans l'ordre chronologique. Par exemple, le « sixième Docteur » fait référence à la sixième incarnation du personnage.

Avis personnel :

  Un nouveau docteur pour une nouvelle saison ! C'est David Tennant qui incarne notre dixième docteur toujours accompagné de Rose Tyler ! Ce nouveau docteur est juste génial, il a ce petit quelque chose qui fait que je craque complètement pour lui et puis, l'acteur est vraiment pas mal, on ne va pas se mentir.

Quant à Rose, je l'apprécie de plus en plus, je l'ai trouvé changé, elle a mûrit et est un peu comme le docteur mais à sa façon.

En ce qui concerne les épisodes, je les ai préféré à ceux de la première saison, d'ailleurs les moments qui nous rappelait cette saison étaient vraiment bien. J'ai aimé l'idée de recroisé certaines créatures déjà vus auparavant notamment pour les deux derniers épisodes où là, c'était vraiment l'étonnement complet.

Parlons en des deux derniers épisodes... Ils étaient trop triste ! L'attachement que se montre les deux personnages principaux Rose et le Docteur est vraiment très émouvant. Je n'attendais que ça depuis le début de la saison ! Voilà, je suis contente, j'ai eus ce que je voulais mais de l'autre je ne suis pas contente, parce qu'un personnage important  va changer.. Affaire à suivre !

Pour découvrir mon avis sur la saison 01, c'est ici.

Ludivine
L

jeudi 5 mars 2015

Auteur : Alain Perceval
Editions : Alphée
Parution : 2008
Pages : 169
ISBN : 978-2-753-80262-9
Prix : 17 €

Quatrième de couverture :

Ange au destin fulgurant, Grégory Lemarchal, brillant vainqueur de la Star Academy devenu étoile de la chanson, a succombé à la mucoviscidose après un parcours exemplaire marqué tout entier d'une exigence de réussite et d'une lutte acharnée contre la maladie.
Attendrissant et généreux garçon que le public avait sacré roi, résolu à ne pas briser son rêve d'enfance, il repoussait avec grâce les limites d'un corps fragilisé par le mal tapi en lui, suscitant un prodigieux élan d'amour dont l'écho retentira longtemps encore. Souriant et généreux refusant de jouer de sa condition physique pour émouvoir, il est devenu, à travers une éphémère carrière, l'emblème magistral d'une fermeté inébranlable.
Mais la seule vraie victoire dont tout le monde rêvait pour lui, il ne l'a pas remportée et le triomphe s'est achevé en tragédie. Sa rage de vaincre n'a pu avoir raison de la mucoviscidose, la flemme s'est éteinte avant l'heure et son combat a pris fin sur une défaite.
Pour que son admirable et trop courte aventure ne tombe pas dans l'oubli, que ne s'évanouisse pas l'image d'un artiste lumineux, nous voulons la retracer en détail et rendre à Grégory Lemarchal resplendissant petit bonhomme resté jusqu'au bout espiègle et pétillant, l'hommage qu'il mérite, perpétuant ainsi le message d'espoir dont il s'était fait porteur avec l'élégance d'un prince.

Avis personnel :

Je vous fait découvrir aujourd'hui un livre biographique sur la vie de Grégory Lemarchal. C'était une première pour ce genre, j'avais d'ailleurs quelques appréhension à l'idée de lire une biographie, je me demandai comment la vie d'une personne pouvait autant être bonne à lire et à en faire un livre. Ce pendant, je connais la réponse maintenant.

Tour d'abord, je tiens à parler du principal intéressé de ce livre. Sortie de la Star Academy, Grégory Lemarchal se fait connaître très vite grâce à une voix superbe qui époustoufle chaque personne qui l'entend. Atteint de la mucoviscidose, le jeune homme est parti à la veille de ses vingt-quatre ans.

Ensuite, l'histoire de ce jeune homme est très touchante, c'est toujours une tragédie de perdre un enfant. Je le pense aujourd'hui et je le penserai surement toujours mais la logique des choses c'est que les parents soient les premiers à partir. Voir son enfant partir est surement la pire chose qui puisse arriver à un être humain. 

La force qui incarne Grégory et son parcours fait vraiment ressentir une vive émotion, on ne peut que compatir à ce malheur qui inflige cette famille. Son parcours est remarquable et, cependant, jusqu'à la fin il n'aura rien abandonné. Je n'aurai vraisemblablement pas cette force si une telle maladie m'accablait et je l'admire de par cet aspect. 

Dans ce livre, on suit la vie de Grégory du début à la fin. On ne s'ennuie pas puisque les périodes de sa vie sont assez courtes, décrivant le strict nécessaire pour comprendre et savoir ce qu'a été que la vie de Grégory Lemarchal.

Un bon livre, court qui donne à réfléchir sur les valeurs réelles de la vie.

Ludivine

lundi 2 mars 2015

Auteur : Robert Harris
Editions ; France Loisirs
Parution : 2004
ISBN : 2-7441-7513-7


Quatrième de couverture :

Le temps est lourd en cette dernière semaine d'août de l'an 79, l'atmosphère étouffante. Une étrange odeur fr souffre flotte dans l'air. Attilius, jeune ingénieur fraîchement nommé pour entretenir le gigantesque aqueduc qui alimente toute la baie de Naples et qui montre des signes de faiblesse incompréhensibles, est inquiet. En plus, son prédécesseur a disparu sans laisser de traces, et, pire que tout, il est tombé éperdument amoureux de Corelia, la ravissante fille d'Ampliatus, un esclave affranchi devenu l'homme le plus riche et le plus craint de Pompéi. Or Ampliatus voue une haine aussi féroce qu'inexpliquée au jeune ingénieur...
Heure par heure, minute par minute, les signes du désastre se multiplient. Sans avoir les moyens de décrypter les avertissements de la nature, Attilius pressent pourtant qu'il faudra agir, et vite, pour sauver sa propre vie... et celle de Corelia !

Avis personnel :

Ce livre est une  vraie surprise pour ce mois de février ! Je ne m'attendais pas à autant aimer, sincèrement. Ce n'est pas mon genre habituel de lecture mais je me suis lancée, en me disant que de toute façon, rien de pire que Madame Bovary ne pouvait m'arriver.

J'ai aimé la façon dont on suit l'histoire, avec l'introduction de chaque chapitre sur la volcanologie. En plus, on peut suivre l'histoire avec une carte en début du livre ce qui est pas mal pour voir le chemin que font les personnages. 

L'intrigue est bonne, on est happé du début à la fin. On se pose pleins de questions, et les réponses ne viennent que vers la fin ce qui est vraiment une bonne chose pour ma part. Notre pauvre Attilius semble un peu dépasser par les événements. Cependant, sa force de caractère m'a bien plu. J'aurai surement abandonné depuis longtemps à sa place. Un travail physique, pas de motivations de la part des coéquipiers, pas d'affinités avec ces coéquipiers, vraiment, j'aurai abandonné !

L'auteur est un journaliste et ça se ressent clairement dans la lecture du roman. Tout est tellement bien décrit, bien précis que l'on s'imagine réellement à cette époque. 

Une bonne lecture en vue ! Je ne peux que vous conseiller ce roman historique !

Ludivine



Follow Me @ludivine_cutie